• Mes nouvelles érotiques

    Table des matières :

     

  • Rousse

    La fille de Montpellier

    Cette histoire est sans doute ma préférée. La première de mon recueil de nouvelles érotiques baptisé "Eros et Fantasmes".

    Bien qu'elle ne soit que très peu érotique (ne vous attendez pas à avoir des choses très torrides, car elle est la première du recueil, et les choses vont "crescendo" smile) elle est une sorte de huis-clos entre un homme dans la force de l'âge et une jeune femme rencontrée par hasard, au détour d'un voyage en train. Mais c'est bien plus que cela ! C'est une histoire fantastique où la prémonition, ou bien le lien entre deux âmes, prend toute sa place et trouble la relation entre ces deux personnes. C'est enfin un amour impossible entre deux être que tout sépare... ou c'est peut-être un rêve... tout simplement !

    J'ai écrit cette histoire pour une amie très chère, très précieuse... Une rencontre étonnante et magique, comme on n'en fait qu'une fois dans sa vie. Une rencontre étincelée de mystère, de coïncidences, de proximités fantastiques, de bienveillance et de tendresse... Une découverte qui m'a laissé extrêmement songeur quant aux limites de ce que nous appelons notre vie, notre espace-temps, notre corps et notre âme. Se pourrait-il que nous ayons vécu d'autres vies avant celle-ci ? Se pourrait-il que nous ayons connu des gens, d'autres âmes, auparavant et que nous les retrouvions dans cette vie-ci, sans tout à fait savoir que ce sont eux, mais tout en étant certain qu'on les connaît déjà parfaitement, et depuis toujours ?

    Cette nouvelle vous apportera peut-être quelques éléments de réponse, ou vous laissera totalement songeur...

     

    (version du 18/06/2017)

     

     

    Cette nouvelle est déposée chez (c) Copyright France :

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Les Pierres Vives


    La tempête

    Vous souvenez-vous de la tempête de 1987 ? Ce fut une tempête violente, dévastatrice, et rapide : aussi vite partie qu'elle est venue. Elle a surpris tout le monde par sa soudaineté et sa force, et a disparu en l'espace de douze heures. Imaginez-vous coincé dans un phare, par exemple le Phare des Pierres Vives au large de la pointe de Bretagne, à onze kilomètres de la côte juste avant cette tempête. Vous rangez tout ce qui traîne à l'extérieur en préparation du "grain" que vous allez subir et soudain vous voyez une jeune femme sur un petit bateau, près de vos rochers noirs, qui n'est pas au courant que la mer va bientôt se déchaîner.

    C'est ce que notre gardien de phare va vivre : 12 heures d'enfer sous les coups de buttoir des vagues, d'une mer déchaînée. 12 heures enfermées avec une jeune femme qu'il ne connaît pas... La surprise est peut-être au bout de ces 12 heures...

     

    (version du 18/06/2017)

     

     

    Cette nouvelle est déposée au (c) Copyright France :

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique